Ambiance 1er décembre : Journée Nationale de la Roumanie
1-dec

Ambiance

1er décembre : Journée Nationale de la Roumanie

Commémoration de l’acte constitutif de la Grande Roumanie, signé le 1er décembre 1918 à Alba Iulia, unissant plusieurs territoires pour un même peuple et une même langue, le roumain.

Le 1er décembre de chaque année, la Roumanie fête sa Journée Nationale : la commémoration de l’acte constitutif de la Grande Roumanie signé le 1er décembre 1918 à Alba Iulia, unissant plusieurs territoires pour un même peuple et une même langue, le roumain.

Avant son entrée dans la guerre en 1916, la Roumanie était un Etat avec une économie de type agraire. En 1915, elle était le cinquième producteur mondial de pétrole. Ayant échappé à la domination ottomane et sortie grandie des guerres balkaniques, la Roumanie cherche alors ses frontières. Après un temps neutre, elle déclare la guerre à l’empire austro-hongrois en 1916 dans le but de récupérer les « provinces historiques roumaines » : Transylvanie, Banat, Maramures et Bucovine. Pour aider l’offensive roumaine, les Alliés (la France, l’Empire russe, l’Empire britannique et en 1917 les Etats-Unis) décident d’attaquer le front bulgaro-allemand au sud de la Roumanie pour lui permettre d’attaquer le front austro-hongrois. Mais les troupes bulgares et austro-allemandes entrent dans Bucarest, et le gouvernement se replie sur la partie moldave (Iasi). En 1917, la France et l’Angleterre aident deux armées roumaines à s’organiser, avec 400 000 hommes et du matériel moderne. Du 27 mars au 9 avril 1918, la Bessarabie est rattachée à la Roumanie. Du 15 au 28 novembre 1918, le Congrès Général de Cernauti décide l’Union de la Bucovine avec la Roumanie. La Roumanie entre de nouveau en guerre du côté des Alliés et pénètre en Hongrie le 16 novembre 1918. Le 1er décembre 1918, la famille royale et le général français Berthelot entrent triomphalement dans Bucarest. En même temps à Alba lulia, en Transylvanie, l’Assemblée nationale vote l’Union de Transylvanie, Banat, Crisana, Maramures et Satmar avec la Roumanie, en présence de plus de 100 000 roumains qui scandent « Sur notre drapeau de l’union est écrit ».

«La Grande Union de 1918 a été et restera une des pages les plus sublimes de l’histoire Roumaine. Sa grandeur est donnée par le parachèvement de l’unité nationale qui n’est l’œuvre d’aucun homme politique, d’aucun gouvernement ou parti, mais l’histoire de la nation roumaine toute entière. Cet élan est issu des profondeurs de la conscience unitaire du peuple, encadré par l’avant-garde politique pour le guider avec une intelligence remarquable vers le but désiré. […]. Elle lui a donné cette énorme force pour dépasser toutes les adversités et donner vie à son aspiration : l’Etat national. »
_________

Constantiniu Florin – Une histoire sincère du peuple roumain, édition Univers Enciclopedic, 1997, p. 301. Journal de guerre, 1914-1918 / Maurice Bedel, edition Paris — Tallandier — 2013

pic-1024x764

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Facebook
Google+
http://blog.beleringenierie.com/2015/01/26/1er-decembre-journee-nationale-de-la-roumanie/">
Twitter